Utopaille: radis 2018

Une recette Utopaille : le pesto doublement vert !

Bonjour à tous !
Ca y est, les 1ers radis de l’année sont arrivés !
On n’a pas résisté au plaisir de les croquer directement, mais les fanes étaient si belles que j’ai eu envie de faire un pesto avec. Et puis, petit moment de nostalgie : il y a un an, j’ai eu le plaisir de participer à un atelier de cuisine végétale avec tous mes collègues, sur une heureuse initiative de Sandrine, et nous avions fait…. un pesto de fanes de radis !

Ces radis ont été semés il y a bien plus que 18 jours dans la serre. Ils ont pris leur temps pour pousser, mais il faut dire que la serre n’étant pas chauffée, ils n’ont pas été aidés !
Pour que vos radis soient doux, il faut penser à les arroser régulièrement. C’est le manque d’eau qui les rend piquants. Pas forcément évident d’y penser en hiver…

La préparation du pesto de fanes de radis

La recette que je vous propose aujourd’hui est différente de celle de l’atelier de l’an passé. En effet, en attendant l’ail des ours nouveau, il est temps de finir les stocks 2017. Ce pesto est donc doublement vert : fanes de radis et ail des ours !

La recette est toute simple : on mixe ensemble les plus belles fanes de radis, on ajoute une belle dose de pesto d’ail des ours, de l’huile d’olive, des graines de tournesol, une pincée de sel, un peu de jus de citron… On mouline et le tour est joué !

Préparation du pesto de fanes de radis

En fonction de vos goûts et de vos stocks, vous pouvez remplacer le pesto d’ail des ours par de l’ail (les personnes qui ne digèrent pas l’ail semblent bien supporter l’ail des ours).

La présentation

C’est le moment de s’amuser ! Je vous propose de servir ce pesto de fanes de radis sur des tranches de pain grillé. Décorez ensuite avec de fines rondelles de radis, des graines de tournesol…

Utopaille toasts de pesto

Ici j’ai fait un peu de zèle, et quelques physalis rescapées de la serre apportent une petite touche orangée. J’ai cueilli les dernières physalis fin février, et j’ai ensuite taillé les pieds pour essayer de les conduire en vivaces… On va voir si elles résistent aux prochaines gelées… Sinon, l’année prochaine, je les cueillerai toutes pour les faire sécher comme suggéré sur ce site.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à vous régaler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *