Maria Sperring dans sa serre

Rencontres en Creuse avec Utopaille : Maria Sperring

Bonjour à tous,
Aujourd’hui, je souhaite vous présenter une pionnière. Il me semble que c’est un qualificatif que Maria Sperring mérite à plusieurs titres. Je vais essayer de vous en donner un aperçu…

Maria Sperring, l’aventurière

Après plusieurs expériences de woofing, Maria découvre la permaculture dans une petite ferme à taille humaine. C’est ce qui va la conduire en France pour chercher un endroit qui lui corresponde. Elle trouve cet endroit en Creuse: un espace différent de ce qu’elle imaginait, mais auquel elle va parfaitement s’adapter. Ainsi naît « Le blé en herbe » .

Au départ, c’est une maison en pierre où l’on peut considérer que tout était à faire. Et c’est ce qu’elle fait depuis 30 ans, seule ou accompagnée par des volontaires (woofing, réseau de permaculture…).
Petit à petit, Maria fait évoluer sa maison et son activité, mêlant l’utile à l’agréable. Voire le très agréable, puisqu’elle peut vous offrir un bon sauna après une journée de labeur… chauffé au poële de masse / rocket stove bien sûr !
Aujourd’hui, « Le blé en herbe » est une maison d’hôtes végétarienne qui accueille des groupes ou des particuliers dans un cadre de nature paisible.

Maria Sperring baudrier
Son expérience est une grande aventure: rien n’est tracé d’avance, Maria accepte les aléas du quotidien et l’incertitude du lendemain, sans crainte (ou presque !). Elle accueille à bras ouverts, et sait apprécier les belles rencontres.

Maria Sperring, la permacultrice

Ce que Maria cultive au « Blé en herbe » , c’est bien plus que des légumes ou des plantes médicinales ! Pour elle, la permaculture est un art de vivre, une harmonie globale. Philosophie et poésie en sont indissociables. Sans oublier une bonne dose de pragmatisme !
Une des citations préférées de Maria depuis des années, est celle de Bill Mollisson: « Tout se jardine ». Car tous les choix que nous faisons ont un impact sur notre environnement: nos choix alimentaires, nos modes de consommation, nos loisirs … sont les graines de notre avenir. Comme une graine, cela met un peu de temps à se voir, comme une graine, cela donne parfois des résultats surprenants, et pas toujours là où on s’y attend*…

Cette permaculture est accessible à tous, et ne se limite surtout pas au jardin ! D’ailleurs, que ceux qui n’ont pas de jardin et à qui la philosophie fait peur se rassurent : se promener pour ramasser des plantes sauvages, si c’est fait avec respect, c’est de la permaculture !

De même, cultiver des relations apaisées avec son environnement, humain ou naturel permet de sortir des relations de luttes et de pouvoir si valorisées par notre société. Cela nous reconnecte et va naturellement vers une vie plus paisible… mais pas flan-flan ! En effet, l’énergie ainsi économisée devient une force au service de la créativité, la paix favorise l’écoute de nos inspirations et donne la possibilité d’agir en conscience.

Maria Sperring, l’éco-féministe

Portrait de Maria SperringDepuis 30 ans, Maria construit son monde autour d’une belle éthique. Le fait d’être une femme devant une telle masse de travail n’a probablement pas toujours été facile. Aujourd’hui, Maria en retire une force et une sérénité qu’elle souhaite partager avec d’autres femmes. C’est pourquoi elle a proposé à plusieurs reprises des rencontres féminines, dont la dernière en date est « Femmes you can » en 2017. Quelques jours entre femmes pour les encourager à prendre confiance en elles. Au programme, spiritualité, créativité, bricolage, expression artistique dans un environnement sécurisant. Ce qui a conduit les participantes à faire du yoga, grimper dans les arbres, modeler la terre, tirer à l’arc, danser, sans oublier un peu de mécanique… Un décloisonnement des activités souvent genrées  pour encourager les femmes à prendre leur place et à ne pas subir sous prétexte qu’elles sont femmes.

Et pour finir, un peu de pratique !

Les plantes sauvages, tout comme les plantes vivaces, sont chères au coeur de Maria. Et son envie de partager est grande. C’est pourquoi nous vous proposons de venir passer une demi-journée avec nous le dimanche 22 avril pour les découvrir et les cuisiner. Voici le programme:

Utopaille Nombril de Vénus10h00 : accueil à Utopaille
10h30 : départ au jardin sauvage pour faire la cueillette. Maria vous guidera pour cueillir en toute sécurité et partager ses connaissances
12h : retour en cuisine pour préparer le repas à partir des cueillettes
13h30 : repas pris en commun

Une participation libre vous sera demandée pour couvrir les frais relatifs au repas et remercier Maria pour le temps qu’elle nous consacre. Le groupe est limité à 10 personnes, par ordre d’inscription en utilisant le formulaire de contact du site.

Je suis ravie d’accueillir Maria à cette occasion et de partager ce moment avec vous.
A très bientôt,
Bénédicte

* Je pense particulièrement aux semis de persil !
Pour écouter Maria sur France Bleue Creuse, c’est par ici, et pour la voir, c’est là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *