Assortiment de courgettes

Une recette Utopaille : le pâté de courgettes

Bonjour à tous,

et bienvenue aux nouveaux inscrits qui nous ont rejoint pendant l’été, malgré le silence momentané de notre blog ! Il faut dire que cette période d’été est particulièrement intense pour nous, même si le restaurant n’est pas encore ouvert.

Malgré un paillage au foin bien épais, les fortes chaleurs et plus de 2 mois sans pluie ont bien fait souffrir les légumes, et si les récoltes sont quand même là, c’est au prix d’un arrosage régulier. Nous sommes donc en train de réfléchir plus particulièrement à la question de l’eau, et notamment de son stockage.

Patissons

Zoom sur… les courgettes

Parmi les légumes qui ont bien donné cette année, se trouvent les courgettes.
Nous en avons planté plusieurs variétés : blanche de virginie, longue de Nice, ronde de Nice, black beauty. Notre préférée est la longue de Nice, qui devient grosse rapidement sans faire beaucoup de graines. Sa peau est également très tendre, ce qui dispense de l’éplucher.

courgettes longue de Nice

Mais malgré la variété, l’overdose de courgettes peut guetter en pleine saison ! Nous avons donc pris le parti de chercher des modes de conservation pour les surplus (en écartant le congélateur, car si c’est sans conteste une solution simple, elle se heurte rapidement à des limites de taille).

Alors aujourd’hui, je vous propose de partager mes petites recettes de pâté de courgettes. Surtout, ne me demandez pas des quantités précises, c’est totalement au feeling, et c’est ce qui permet d’avoir des surprises dans tous les bocaux… et donc de ne pas se lasser !
cuisson du pâté de courgettes

La base est toujours la même : faites revenir des oignons à l’huile d’olive, puis ajoutez la courgette en petits dés et les ingrédients de votre choix. En fin de cuisson, ajoutez du psyllium. Ce tégument a la particularité d’absorber les liquides en prenant une texture gélatineuse (mucilagineuse). C’est cela qui va donner la petite touche à votre terrine, faire qu’elle se tient bien, et se tartine. (vous pouvez trouver le psyllium en magasin bio).

Voici quelques idées pour varier les plaisirs :

La campagnarde :

Ajoutez en fin de cuisson des courgettes, des noisettes grillées et concassées, ainsi que des champignons. Salez, poivrez et parfumez avec les épices de votre choix. Et pourquoi pas quelques morceaux de pruneaux ? Inspirez-vous des ingrédients que l’on trouve habituellement dans les terrines de campagne.
Battez de l’oeuf avec de la crème végétale, et ajoutez-les au mélange une fois que vous avez coupé le feu. Complétez avec un peu de psyllium, versez dans des pots qui passent au stérilisateur.

L’exotique:

Faites dorer de la poudre de curry dans une grande poêle, faites-y chauffer l’huile (d’olive ou de coco), avant d’ajouter les oignons et la courgette. Une fois que courgettes et oignons sont bien tendres, ajoutez des amandes ou des noix de cajou grillées. N’oubliez pas de saler / poivrer.
Battez de l’oeuf avec de la crème de coco, et ajoutez-les au mélange une fois que vous avez coupé le feu. Complétez avec un peu de psyllium, versez dans des pots qui passent au stérilisateur.
mise en pots du pâté de courgettes
Dans tous les cas, la consistance du pâté de courgettes avant cuisson doit être assez épaisse. Je les glisse dans une fournée de stérilisation d’autres bocaux, donc ils chauffent entre 1h30 et 2h.

Fin de la terrine de pâté

Pour ceux qui ne veulent pas stériliser, vous pouvez verser le pâté de courgettes dans une terrine et faire cuire au four le temps que l’oeuf prenne, les autres ingrédients étant déjà cuits.

Les variantes sont infinies : si vous en trouvez une qui vous semble particulièrement bonne, n’hésitez pas à la partager dans les commentaires !

Régalez-vous et je vous dis à très bientôt pour une petite annonce…

Bénédicte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *